Infos en vrac, à trier et recouper

Et un vieux post de ce blog sur un sujet proche: "Le Siècle": le petit Bilderberg francais

Bonne lecture,

 

Bouteille à moitié vide/pleine

Le Figaro:

Un restaurant sur deux répercute la TVA à 5,5 %

"Un tiers des restaurants a apposé l’affichette spécifiant l’application de la nouvelle TVA sur un minimum de sept produits. (Photo Paul Delort/ Le Figaro) …"


RMC

Un restaurant sur deux ne joue pas le jeu

Une étude de la DGCCRF montre qu’un restaurant sur deux applique la baisse de la TVA. Encourageant… mais complexe à mettre en oeuvre.



Le Monde:

Baisse de la TVA : seul un tiers des restaurants respecte l’accord

"Un restaurateur sur deux a baissé ses prix en contrepartie du passage de la TVA de 19,6 % à 5,5 %, deux semaines après l’entrée en vigueur de la mesure le 1 "


Libé

TVA : les restaurateurs se sucrent avec une addition toujours salée

"C’est un peu l’Arlésienne de ce début d’été : où est passée la baisse de la TVA dans la restauration ?"

"souscrire des put" ou plutôt "opter pour un call? Vous n’y comprenez rien? C’est normal!

Lire d’abord:
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hTCh7mX9YC9Od8rB1GjMa459baDA
en ensuite:
http://bourse.blogs.challenges.fr/archive/2009/07/03/oil-comment-en-profiter.html

Ce qu’il faut comprendre de tous ce charabia c’est que malgré tout ce que l’on nous a raconté sur la soi-disant prise de conscience issue de la crise (souvenons-nous du G20: on va désormais "réguler le marché", en finir avec l’économie casino" et la finance toute puissante ), rien n’a réellement changé.

Ces abrutis parasites, dangereux et nuisibles sont toujours là et continuent à être grassement payés à faire joujou avec des montages financiers basés sur des produits réels (ici c’est le pétrole mais cela peut être de l’alimentaire, d’autres matières premières, etc….) ou des produits dérivés virtuels (basés sur des services comme par exemple des assurances, ou des dettes et créances, etc…).

Ils peuvent provoquer par effet collatéral ici des famines, ailleurs des récessions, mais ils s’en foutent tant qu’ils reçoivent leurs primes en fin d’année.

Bien entendu, faisant cela, ils ne contribuent en *aucune* manière à la production de biens matériels et par suite à l’amélioration du niveau de vie global.

Par contre, leurs petits jeux entre initiés des salles de marchés ont sur l’économie réelle les impacts que l’on a constaté.

Et pour finir de dégouter tout le monde:
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/le-retour-des-gros-bonus-pour-les-banquiers_183823.html

"Les employés de Goldman Sachs à Londres ont reçu une bonne nouvelle la semaine dernière : ils peuvent s’attendre à la plus importante distribution de bonus de l’histoire de la banque ! Le quotidien britannique The Guardian rapporte que la banque américaine serait la grande gagnante de la course aux revenus dans un secteur où le chiffre d’affaires a baissé de 11% entre 2006 et 2008. Une banque qui, au mois d’avril, devait encore 10 milliards de dollars au gouvernement…"