Author Archives: CoolRaoul

Mais qui cela peut-il bien être?

Photos floutées, pas de nom dans la légende, une url ("sarko.html") qui ne donne pas le moindre indice non plus…

Le président d’une république européenne nouvellement élu, porte le modèle original avec fermoir en or jaune au poignet droit lors de ses assemblées, rencontres de chefs d’états ou apparitions télévisées et publiques.

Mais qui peut-bien être ce "président d’une république européenne" ?

Read more …

Bidochon est de retour!

Revoila l’Internaute Bidochon

Il sévissait il y a un a de cela sur les forums du nouvel Obs, j’avais écrit dans un billet a ce propos:

Il passe son temps à prendre la défense de notre omniprésent président d’une façon si vieille France et balai dans le cul, en lui donnant systématiquement du "Monsieur Sarkozy" et du "Monsieur le Président" (en n’oubliant jamais la majuscule à Monsieur") que je suis étonné que le trollomètre des autres intervenants n’ai pas encore bipé.

Pour mon plus grand bonheur, il est de retour sur les forums de Marianne.

Je ne peux pas m’empêcher de penser à Glandu, le personnage de vieux réac composé par Thierry le Luron, avec la photo du maréchal au dessus de la TV noir et blanc :

Il suffit d’utiliser ce lien de recherche pour retrouver l’intégralité de ses perles.

(pour chaque page trouvée, chercher le texte "par bidochon" dans la page, raccourci clavier control+f)

Le plus étonnant reste toujours le nombre d’intervenants qui continuent à lui répondre au premier degré, et pourtant quelques extraits valent mieux qu’un long discours:

"Monsieur le Président de la République a parfaitement le droit d’afficher ce qu’aurait été son vœu professionnel si les circonstances avaient été favorables. Je me souviens de Monsieur le Maréchal, dans ma jeunesse, lui, son regret était de n’avoir pu être instituteur. Pour Monsieur Nicolas Sarkozy (président de la république), les temps ayant changé, le métier qu’il aurait aimé faire n’est ainsi pas celui d’instituteur, mais celui de présentateur de télévision."

"Je me réjouis pour ma part de ce que nous nous apprêtions à disposer enfin et à nouveau d’une télévision d’Etat comme nous avions naguère la tsf. Entouré d’intellectuels de haut vol comme Guaino qui met en forme la pensée de Monsieur Nicolas Sarkozy, les soirées passées devant la tv prendront un intérêt qu’elles avaient perdu depuis des lustres."
"Nicolas Sarkozy au Parlement de Strasbourg étreint l’Europe dans son geste protecteur. Chacun voit bien ici qu’il s’agit d’éloigner du peuple européen les menaces que font peser sur lui les rapaces de la finance cosmopolite et apatride. Monsieur Nicolas Sarkozy nous fait ici rempart de son corps comme en son temps Monsieur le maréchal.

Il y a en Monsieur Sarkozy comme du Bonaparte au pont d’Arcole, comme du de Gaulle à la BBC, comme du Vercingétorix à Alésia.

Comme pour les plus grands hommes de notre Histoire, c’est l’attitude face à l’épreuve qui révèle la véritable stature de Monsieur Sarkozy. Ceux des journalistes que leur myopie avait empêché de voir cette apothéose en gestation en sont pour leur matricule et Domenach n’échappe pas à la règle. Son ironie est la preuve de sa déception. Il voulait "tuer le père de la Nation"… il doit se résoudre à en reconnaître la grandeur."

"Il y a dans l’attitude courageuse de monsieur Nicolas Sarkozy quelque chose comme du Daladier revenant de Munich ou comme du Philippe Pétain se rendant à Montoire."

Bonne rigolade a tous,